CHAUFFAGE MAZOUT

Chaudières au mazout

Etude, Installation, maintenance et dépannage.

Nous installons principalement les systèmes nouvelles technologies à condensation, mais également des modèles tous budgets.

Evolution du prix du mazout de chauffage

prix-du-mazout-1.gif

 

 

Introduction aux chaudières mazout

La durée de vie d’une chaudière est de +/- 20 ans. Les chaudières de l’ancienne génération ont un rendement médiocre (elles peuvent consommer jusqu’à 30 % en plus) et émettent plus de gaz polluants.

Le remplacement d’une chaudière est un investissement qui sera amorti en 7 à 10 ans selon les circonstances

Si vous remplacez votre chaudière, choisissez une chaudière basse température ou à condensation. Ces modèles ont les meilleurs rendements et donnent droit à éventuellement une prime énergie. Les fumées dégagées par ces chaudières à haut rendement sont plus froides que celles d’une chaudière traditionnelle et risquent de condenser dans la cheminée. Pour éviter des problèmes, il est généralement nécessaire de tuber la cheminée. Si cela est impossible, il existe des modèles appellés "athmosphériques".

Pour une nouvelle chaudière au mazout, il faut choisir une combinaison chaudière/brûleur performante portant le label CE et ‘OPTIMAZ’ ou ‘OPTIMAZ elite’.

Attention, la chaudière doit être correctement dimensionnée. Une chaudière surdimensionnée coûte plus cher et consomme plus. Après des travaux d’isolation de la maison par exemple, une puissance inférieure à celle de la chaudière actuelle est recommandée.

Un dimensionnement correct de votre chaudière vous permettra:

  • De limiter votre consommation d’énergie (une chaudière correctement dimensionnée consommera nettement moins d’énergie)
  • De diminuer le coût de votre nouvelle chaudière (plus la chaudière est puissante et plus elle sera cher)
  • De réduire la production de substances toxiques comme le NOX et les imbrûlés (c’est à l’allumage et à l’arrêt que votre chaudière produit le plus de substances toxiques)

Le surdimensionnement d'une chaudière augmente la consommation d'énergie:

  • Plus la puissance du brûleur est importante par rapport aux besoins, plus le temps de fonctionnement annuel du brûleur est faible par rapport au temps d'attente de la chaudière, et plus les pertes à l'arrêt prennent de l'importance sur le rendement global.
  • Le nombre de démarrages et d'arrêts du brûleur augmente, or ceux-ci sont sources d'émissions polluantes et d'encrassement de la chaudière (production d'imbrûlés au démarrage et à l'arrêt des brûleurs)
  • Les pertes à l'arrêt sont proportionnelles à la puissance de la chaudière.  

 

 

 

Législation de la conformité des citernes à mazout

Chaque région dispose d'une réglementation spécifique au niveau du contrôle des cuves à mazout (réservoirs).

Vous devez aussi savoir que, le cas échéant, si votre réservoir ne satisfait pas au contrôle, la loi interdit au fournisseur de mazout de le remplir.

Pour vous simplifier la vie, nous avons résumé ci-dessous, pour chaque situation, les différentes réglementations en vigueur.

 

En Wallonie (information monmazout.be législation 2012) :

  • Capacité totale inférieure à 3000 litres :

La région wallone ne prévoit rien pour ce qui concerne le contôle des réservoirs dont la capacité totale est de inférieure à 3.000 litres. => Aucune démarche de votre part n'est donc nécessaire et votre réservoir peut toujours être rempli.

  • Capacité totale supérieur à 3000 litres : réservoir placé avant le 29/11/03 et enterré/non accessible :

Le contrôle de votre réservoir par un expert agréé est obligatoire et il a été contrôlé pour la 1ère fois au plus tard le 1 janvier 2005. Comme attestation d'un contrôle positif, vous avez reçu une plaquette "verte" / un bouchon "vert". Sur cette plaquette, vous devez retrouver : le numéro d'agréation du technicien, la date du contrôle et la date du prochain contrôle.

Quand le contrôle de votre réservoir doit-il être renouvelé ?

Pour les réservoirs à simple paroi SANS détection de fuite : un contrôle tous les 3 ans est obligatoire.

Pour les réservoirs à double paroi : Quel que soit l'âge, un nouveau contrôle doit être fait tous les 10 ans.

Pour les réservoirs à simple paroi AVEC détection de fuite : Selon l'âge du réservoir, un nouveau contrôle doit avoir lieu : pour réservoir entre 10 et 20 ans : contrôle tous les 10 ans; pour réservoir entre 20 et 30 ans : contrôle tous les 5 ans; pour réservoir de 30 ans et plus ou dont l'âge n'est pas connu : contrôle tous les 3 ans.

Votre réservoir doit être équipé d'un système anti-débordement

Capacité totale supérieur à 3000 litres : réservoir placé avant le 29/11/03 et aérien/accessible :

Le contrôle "visuel" de votre réservoir par un expert agréé est obligatoire et il doit avoir été contrôlé pour la 1ère fois au plus tard le 1 janvier 2005. Comme attestation d'un contrôle positif, vous avez reçu une plaquette "verte" / un bouchon "vert". Sur cette plaquette, vous devez retrouver : le numéro d'agréation du technicien, la date de contrôle et la date du prochain contrôle

Quand le contrôle de votre réservoir doit-il être renouvelé ?

Pour les réservoirs à simple paroi SANS encuvement : un contrôle "visuel" tous les 3 ans est obligatoire.

Pour les réservoirs à double paroi : Quel que soit l'âge, un nouveau contrôle "visuel" doit être fait tous les 10 ans.

Pour les réservoirs à simple paroi AVEC ecuvement : Un nouveau contrôle "visuel" doit être fait tous les 10 ans 

Votre réservoir doit être équipé d'un système anti-débordement.

Capacité totale supérieur à 3000 litres : réservoir placé après le 29/11/03 et enterré/non accessible :

Le contrôle de votre réservoir par un expert agréé au moment de l'installation est obligatoire. Comme attestation d'un contrôle positif, vous avez reçu (recevez) une plaquette "verte" / un bouchon "vert". Sur cette plaquette, vous devez retrouver : le numéro d'agréation du technicien, la date du placement et la date du prochain contrôle

Quand le contrôle de votre réservoir doit-il être renouvelé ?

Pour les réservoirs à simple paroi : le premier contrôle doit être fait 10 ans après le placement du réservoir. Ensuite et selon l'âge du réservoir, un nouveau contrôle doit avoir lieu : pour réservoir entre 10 et 20 ans : contrôle tous les 10 ans; pour réservoir entre 20 et 30 ans : contrôle tous les 5 ans; pour réservoir > 30 ans, ou dont l'âge n'est pas connu: contrôle tous les 3 ans.

Pour les réservoirs à double paroi : Quel que soit l'âge, un nouveau contrôle doit être fait tous les 10 ans. 

Votre réservoir doit être équipé d'un système anti-débordement, d'un système de détection de fuite permanent et d'une plaquette d'identification.

Capacité totale supérieur à 3000 litres : réservoir placé après le 29/11/03 et aérien/accessible :

Le contrôle de votre réservoir par un expert agréé au moment de l'installation est obligatoire. Comme attestation d'un contrôle positif, vous avez reçu (recevez) une plaquette "verte" / un bouchon "vert". Sur cette plaquette, vous devez retrouver : le numéro d'agréation du technicien, la date du placement et la date du prochain contrôle

Quand le contrôle de votre réservoir doit-il être renouvelé ?

Un nouveau contrôle doit être fait tous les 10 ans.

Votre réservoir doit être équipé d'un système anti-débordement et d'une plaquette d'identification. Si votre réservoir est à double paroi, il doit être équipé d'un système de détection de fuites permanent. S'il s'agit d'un réservoir à simple paroi, il doit être placé dans un encuvement.